Evaluation de la littérature

La littérature mondaine des années 1650-1660 offre de nombreux passages où les protagonistes évaluent la qualité d’une oeuvre littéraire (poème, dialogue, pièce de théâtre…). Ces discours, qui apparaissent le plus souvent dans le cadre d’une conversation fictionnelle, sont une pratique fondamentale de cette nouvelle littérature, dont le marché est en cours de constitution : ils permettent en effet à la fois de promouvoir certaines pièces, d’entériner les valeurs communes du public mondain et de réévaluer la hiérarchie des genres littéraires.

Les critères d’évaluation de la littérature mondaine

Ce nouveau cadre d’évaluation de la littérature, reflet de l’évolution du goût mondain, établit deux critères fondamentaux pour déterminer la qualité d’un ouvrage :

De ces trois critères dérive un certain nombre de notion “valorisantes” lorsqu’elles sont appliquées à un ouvrage mondain. On peut ainsi citer